Artists

Frenetik

Project details

Artist

Frenetik

Category

Artists

Une plume. Une vision. Un vécu. Un message à porter, poussé par une voix triple XL. Des images chocs qui défilent, au fil des mesures qui s’égrainent. Le regard noir et lucide, Frenetik débarque en trombe de sa Belgique natale, et c’est tout le rap qui prend des couleurs.

 

Localisé à Bruxelles, dans la commune d’Evere, le Congolais d’origine n’a que 22 ans, mais l’expérience de ceux qui ont grandi vite. S’il porte un tel blaze, c’est parce qu’il voit, vit et ressent les choses avec beaucoup d’intensité : rares sont celles qui ne le touchent qu’à moitié. Sa musique ? Une palette d’émotions, tantôt plongées dans la pénombre, tantôt éclairées d’un trait de lumière, qui choquent, touchent et intriguent… mais qui ne laissent jamais indifférent. Car le rap, c’est ça pour lui : l’art d’user des mots pour dire des vérités. Pour dire ses vérités. Comme ceux qui l’ont inspiré quand il était plus jeune (Lino, G.A.N, Youssoupha). Comme ces classiques du hip hop américain (Nas, Tupac, Biggie) qui rythmaient le quotidien du domicile familial. Mis dans le bain par son cousin à l’adolescence, c’est par la porte des battles qu’il démarre. Avec le recul, ce n’était que l’excuse qu’il lui fallait pour se mettre à écrire, enfin. Le déclic survient lorsqu’il prend son stylo pour gratter des choses plus personnelles. Dès lors, il n’y aura pas de retour en arrière.

 

En 2021, Frenetik sort le projet “Jeu de couleurs”. Jeu de couleurs, c’est une manière pour Frenetik de continuer à se présenter : au fil des 14 titres qui composent l’opus, notre rappeur use de différentes teintes pour dépeindre ses humeurs, souvent très sombres. Comme dans le morceau Chaos, qui aborde sans filtre le thème des violences policières : appuyé par un visuel déroutant, où le monde tourne à l’envers, il y souligne la manière paradoxale dont un sujet qu’il a toujours connu peut devenir un fait d’actualité. À travers l’obscur et hypnotique Blanche Neige, Frenetik offre une suite au morceau Trafic, et continue à « embellir cette violence » qu’il ne connaît que trop. Fresques de pensées comme il a l’habitude d’en peindre, Noir sur Blanc est un piano-voix chargé d’émotions, qui introduit une nouvelle facette artistique du rappeur. Si Frenetik n’a fait appel à aucun de ses pairs sur les 14 pistes de Jeu de Couleurs, il s’est en revanche entouré de la crème de la production : NegDee, Twinsmatic, Chuki Beats, Dolfa, BBL, MOC, Guapo du Soleil, Richie Beats, La Miellerie ou encore Sofiane Pamart façonnent l’architecture d’un opus qui ouvrira 2021 de la meilleure des manières.
La suite ? Frenetik ne prend même pas la peine de l’imaginer : tout ce qu’il souhaite, c’est l’écrire.

Previous

Glauque

Next

Flume